Ciné-Nerd

Preview : Godzilla – Edge of Tomorrow

Godzilla

Aujourd’hui avait lieu un Roadshow à échelle internationale où Warner Bros. présentait à quelques privilégiés des images de deux de ses films phares de mai : Godzilla et Edge of Tomorrow. Deux présentations relativement courtes (et forcément frustrantes) dont voici nos avis à chaud.

Attention, il y a quelques spoilers dans les présentations suivantes. Si vous ne voulez pas en savoir plus sur l’intrigue des films, ne lisez pas ce qui suit.

Godzilla : la présentation était précédée d’une introduction du réalisateur Gareth Edwards nous présentant succinctement son film. Puis nous avons eu le droit à un montage d’environ 15 min passant au crible de nombreuses séquences, avec des bouts de scènes assez rapides. On découvre le couple formé par Bryan Cranston (jeune) et Juliette Binoche qui vraisemblablement habite dans un pays asiatique en compagnie de leur fils. Ils étudient les secousses sismiques au niveau d’une centrale nucléaire à risque. On passe d’une scène de dialogue rapide à ladite centrale, Cranston au contrôle et Binoche dans les entrailles, à la maintenance. Mais quelque chose se produit, une secousse et la centrale libère une nuée radioactive tuant de nombreuses personnes. Cranston n’a pas d’autre choix que de sceller le compartiment ce qui implique la mort de sa femme après un dernier échange émouvant (sauf surprise, le rôle de Juliette Binoche sera donc limité aux premières minutes du film). Quinze ans plus tard on retrouve le personnage et son fils (Aaron Taylor-Johnson), apparemment de retour au Japon dans une ville ravagée mais sans aucune présence de radioactivité, où ils apprennent que quelque chose s’est réveillé.

Godzilla parachutiste

À partir de là de très nombreuses séquences s’enchaînaient, avec principalement Aaron Taylor-Johnson en vedette, devenu militaire et donc dans le feu de l’action. On citera une scène de tsunami provoquée par le monstre émergeant des côtes, une autre au dessus d’un pont avec une locomotive en feu roulant vers les militaires avant que le monstre ne le détruise, la scène version longue des parachutistes au-dessus de New-York, ville qui apparaît totalement ravagée dans plusieurs séquences impressionnants. Pour garder la surprise jusqu’au bout, nous n’avons pas vu Godzilla en entier si ce n’est la scène du cri déjà présente dans la bande annonce.

Il est difficile de juger sur pièce le film, d’autant plus que ce qui nous a été montré était forcément aguichant. On peut dire que l’ambiance fait énormément penser à du Cloverfield, et que le film a l’air sombre et mature, donc rien à voir avec le précédent film de Emmerich (qui devrait prendre un sacré coup de vieux après ça). Bryan Cranston était excellent dans les scènes où il apparaissait, à voir maintenant comment sa relation avec son fils va être traitée, et comment vont s’insérer Elizabeth Olsen (absente des images) et Ken Watanabe (qui faisait une rapide apparition). La présentation s’est terminée sur la dernière bande annonce du film en 3D, une 3D assez inutile, dans ces images en tout cas. On a clairement hâte, tout cela nous a mis en appétit et se révèle très prometteur !

Godzilla réalisé par Gareth Edwards.
Sortie le 14 mai 2014.

Edge of Tomorrow : Après une petite pause, autre présentation. On commence par une introduction de Tom Cruise (et non Doug Liman). Il est intéressant de voir comment l’acteur star porte les films sur ses épaules et comme son dialogue est rodé et à toute épreuve, vantant les divers aspects de la production jusqu’à la performance de sa collègue Emily Blunt (qu’il décrit comme badass à souhait). S’en est suivi un montage de 25 minutes qui devraient logiquement être les 25 premières du film. Tom Cruise se réveille dans une base militaire, menottes aux poings ne comprenant pas ce qui lui arrive, étant un gradé de l’armée américaine dans ses souvenirs, le chef d’escadrille lui apprend qu’il est en fait un déserteur et sera donc en première ligne de l’assaut. Niveau histoire on sait juste que ce monde est en proie à une attaque extraterrestre et que les humains sont en mauvaise passe. S’en suit une scène où les bidasses sont dans un transport volant en direction des côtes françaises pour affronter leur ennemi. On découvre les fameux exosquelettes avec lesquels les personnages vont se battre. Quand soudain le transport est attaqué, l’évacuation ordonnée, et l’équipe atterrit donc sur une plage normande en plein assaut. La scène devrait sans mal rappeler des souvenirs des meilleurs films de guerre (reconstitution futuriste du débarquement lors de la seconde guerre mondiale), puisqu’on assiste à une véritable bataille rangée, il y a des dégâts de tous les côtés, de nombreuses choses se passent à l’écran, Tom Cruise est totalement perdu, ne sachant même pas comment tirer avec son armure. Il assiste impuissant à la mort du personnage d’Emily Blunt avant de succomber lui-même face à l’un des aliens… Puis retour au début de l’histoire avec Tom Cruise et ses menottes. Car tout le sel du film de Doug Liman reposera sur ce principe de boucle temporelle et d’un personnage contraint de revivre les mêmes heures de sa vie, sans savoir comment il en est arrivé là ni comment en sortir, cela se soldant toujours par sa mort !

Tom Cruise Edge of tomorrow

Décès après décès, expérimentant de nouvelles situations il apprend de son environnement (comment manier son exosquelette, comment sauver ses comparses) et il découvre que le personnage d’Emily Blunt pourrait être la clé de sa situation, ayant l’air de savoir ce qu’il vit mais contrairement à lui, à chaque nouvelle boucle temporelle, elle oublie la précédente. Les deux personnages vont devoir travailler en équipe pour s’en sortir. La présentation finissait sur une impasse, Tom Cruise n’arrivant pas à la sauver dépassé un certain point, le même dans chaque boucle temporelle. Puis on enchaînait avec la nouvelle bande annonce dévoilée aujourd’hui au grand public.

Edge of Tomorrow se révèle aussi intriguant mais un bémol cependant : on se demande comment Doug Liman arrivera à étendre son concept en un film de deux heures sans être redondant. En tout cas, le tout paraît vraiment nerveux, un thriller sf prometteur même si tout va dépendre de la suite. À la fin des images il n’y a aucun doute dans le fait que Tom Cruise tombe amoureux d’Emily Blunt, ayant passé beaucoup de temps avec elle dans ses diverses expériences alors qu’elle ne s’en rappelle pas. Le point fort de l’histoire pourrait être justement leur relation, avec un Cruise qui paraît plus fragile, en proie au doute, et donc moins héroïque qu’habituellement. Et le look des créatures aliens est plutôt cool et inhabituel. Une bonne surprise à venir ?

Découvrez la toute nouvelle bande annonce du film ci-dessous.

Edge of Tomorrow réalisé par Doug Liman
Sortie le 28 mai 2014

About The Author

Blogueur troll spécialisé en cinéphilie, geek notoire, mégalo impulsif, ayant fait ses armes sur Critique-Film.fr. Papa de Cine-Nerd.fr et fan de... Disney !

2 Comments

Leave A Response

*