Ciné-Nerd

Critique – Vaiana, la légende du bout du monde

vaiana

vaiana-afficheÉtats-Unis : 2016
Titre original : Moana
Réalisateurs : John Musker, Ron Clements
Scénario : John Musker, Ron Clements, Pamela Ribon, Taika Waititi
Avec les voix de : (VF) Cerise Calixte, Anthony Kavanagh, Mareva Galanter – (VO) Dwayne Johnson, Auli’i Cravalho, Nicole Scherzinger
Distribution : The Walt Disney Company France
Durée : 1h43
Genres : famille, aventure, animation
Date de sortie : 30 novembre 2016

Note : 4,5/5

Celui-là on l’attendait depuis un moment, Disney ayant distillé des images à la presse et aux blogs depuis un an. Vaiana était au antipodes de la Reine des Neiges : après le froid, un « dessin animé » de Noël dans les îles du Pacifique, réalisé par deux légendes de l’animation à qui l’on doit Aladdin ou la Petite Sirène. Bref, notre attente est-elle récompensée ?

Synopsis : Il y a 3 000 ans, les plus grands marins du monde voyagèrent dans le vaste océan Pacifique, à la découverte des innombrables îles de l’Océanie. Mais pendant le millénaire qui suivit, ils cessèrent de voyager. Et personne ne sait pourquoi…
Vaiana, la légende du bout du monde raconte l’aventure d’une jeune fille téméraire qui se lance dans un voyage audacieux pour accomplir la quête inachevée de ses ancêtres et sauver son peuple. Au cours de sa traversée du vaste océan, Vaiana va rencontrer Maui, un demi-dieu. Ensemble, ils vont accomplir un voyage épique riche d’action, de rencontres et d’épreuves… En accomplissant la quête inaboutie de ses ancêtres, Vaiana va découvrir la seule chose qu’elle a toujours cherchée : elle-même.

vaiana

Un nouveau Disney classique de Noël

Une fois n’est pas coutume, commençons déjà par évoquer « Raison, Déraison » le court-métrage qui sera rattaché dans toutes les bonnes salles à Vaiana – donc probablement hors gros multiplexes. L’histoire est très finement trouvée comme d’habitude, on suit le quotidien d’un homme qui est contrôlé par ses organes, ou plutôt le combat entre le cerveau, pragmatique et qui pense à se préserver en contrôlant chaque aspect, et le cœur qui forcément écoute ses instincts et n’aspire qu’à la liberté. Le thème étant de trouver un équilibre dans la vie de tous les jours entre le contrôle et la liberté. Mélange d’ordinateur et d’animation traditionnelle en 2D, ce court est un petit bijou de finesse.

raison déraison

Maintenant rentrons dans le vif du sujet avec Vaiana, dont le démarrage n’est pas sans rappeler une certaine Reine des Neiges d’ailleurs, sur fond de chants traditionnels depuis le logo Disney avec une introduction présentant le personnage de Maui volant le cœur d’une déesse de la fertilité, puis on découvre que le narrateur est la grand-mère de Vaiana encore petite, et que celle-ci va devenir amie avec l’océan qui est vivant. En grandissant la jeune Vaiana ne renonce pas à son rêve d’explorer le monde, au grand dam de son père le chef de la tribu, qui veut qu’elle prenne ses responsabilités et le remplace un jour. On le sent très vite, cette Vaiana a un fort caractère et ne rêve que d’évasion. Comme les précédentes princesse Disney (elle n’en est pas vraiment une) elle cherche sa place dans le monde et ne veut pas suivre un futur tracé d’avance pour elle. L’appel de l’aventure va évidemment être plus fort que ses responsabilités… Vous allez voir que le plus gros point fort du film c’est sans doute l’animation, c’est véritablement sublime dans les textures, l’eau, la nature, les cheveux… S’il n’y avait pas les personnages aux proportions et faciès cartoonesques, on pourrait se croire dans un film tourné. On est moins dans le photo-réalisme que Le Voyage d’Arlo l’année dernière mais c’est du très haut niveau, et il y a quelques séquences dessinées en 2D, comme le petit Maui en tatouage ou même une sorte de scrapbooking lors de la chanson « Pour les hommes ». Ensuite c’est une vraie comédie musicale, les personnages parlent et chantent la seconde d’après, en suivant un certain fil. D’ailleurs « Le Bleu Lumière » la chanson phare du film interprétée par Cerise Calixte est un futur hit en puissance qui devrait tourner en boucle chez les plus jeunes et irriter les parents après « Libérée, Délivrée ». La bande originale sort le 25 novembre vous pourrez écouter les chansons qui restent bien en tête ! Autant la Reine des Neiges était parfait pour la nouvelle génération, autant Vaiana devrait aussi déclencher beaucoup de nostalgie auprès de la génération 90’s qui a aimé le romanesque et les chansons du second âge d’or du studio. Même si entre-temps les héroïnes Disney ont quand même beaucoup évolué : elles ne cherchent plus le prince charmant ni à subir le destin mais se créer elle-même leur histoire. En tout cas Vaiana devrait sans problème être un nouveau succès du studio (on ne peut que lui souhaiter) et une référence pour la jeune génération qui va grandir avec… Même si les parents devraient aussi beaucoup aimer !

Vaiana Maui

Retrouvez sur Periscope nos rencontres avec l’équipe du film : les légendes de l’animation Ron Clements et John Musker ainsi que les voix françaises du film (il faut lire *Mareva Galenter bien sûr).

Les +
+ L’animation est sublime
+ Les chansons principales restent en tête
+ Drôle et émouvant
+ Invitation au voyage, beaucoup d’aventures
+ Nouvelle « princesse » émancipée, sans intérêt romantique
Les –
– Manque d’originalité de la trame
– Hormis la grand-mère, les personnages secondaires sont anecdotiques

About The Author

Blogueur troll spécialisé en cinéphilie, geek notoire, mégalo impulsif, ayant fait ses armes sur Critique-Film.fr. Papa de Cine-Nerd.fr et fan de... Disney !

Leave A Response

*