Ciné-Nerd

Critique – Microbe et Gasoil

cover microbe et gasoil

afiche microbe et gasoilFrance : 2015
Réalisateur : Michel Gondry
Scénario : Michel Gondry
Avec : Ange Dargent, Théophile Baquet, Diane Besnier, Audrey Tautou
Distribution : Studiocanal
Durée : 1h43
Genre : comédie
Date de sortie : 8 juillet 2015

Note : 4/5

Avis aux fans du cinéma déjanté de Michel Gondry : il est de retour avec un film personnel, poétique et bizarre, comme on les aime…

Synopsis : Les aventures débridées de deux ados un peu à la marge : le petit « Microbe » et l’inventif « Gasoil ». Alors que les grandes vacances approchent, les deux amis n’ont aucune envie de passer deux mois avec leur famille. A l’aide d’un moteur de tondeuse et de planches de bois, ils décident donc de fabriquer leur propre « voiture » et de partir à l’aventure sur les routes de France…

microbe et gasoil gondry

 

Petit microbe deviendra grand

Si ce scénario vous parait léger, c’est parce qu’il l’est. Pour autant, la patte Michel Gondry c’est de savoir nous raconter des tas de choses en une simple petite intrigue. Et c’est le cas avec ce « Microbe et Gasoil ». Film extrêmement personnel (le réalisateur s’identifie totalement au personnage de Microbe), ce joyeux road trip enfantin aborde de nombreux thèmes bien plus sombres qu’il n’y parait.

Microbe se fait surnommer ainsi à l’école car il est trop petit, trop jeune et trop maigre par rapport aux autres. En plus, il ressemble à une fille. Gasoil lui, est aussi à part de la classe car il a le malheur d’être pauvre et d’aimer la mécanique. Vous l’aurez compris, une jolie critique de la société et du monde cruel de l’école se cache derrière « Microbe et Gasoil ». Ces deux marginaux, l’un trop aimé par sa mère, l’autre pas assez, se rencontrent à l’école pour former LE nouveau duo du cinéma français.

Sorte de Minus et Cortex version ado, Microbe et Gasoil savent qu’ils valent mieux que ces caïds de cour de récré, et que Microbe peut réussir à sortir avec la fille dont il est amoureux. Alors, à la façon d’un « Péril Jeune », ces deux énergumènes vont partir sur les routes à la poursuite de leurs rêves qui n’a rien à voir avec l’école. Durant leur road trip complètement fou, ils vont apprendre à grandir, à se renforcer, à aimer, à s’aimer eux-même et tout simplement à vivre.

Jamais lourd dans son message, « Microbe et Gasoil » nous emporte dans son univers bizarre et bricolé, comme le film, porté par 2 jeunes interprètes incroyables d’innocence et de tendresse. On rit,  on se reconnait, on subit avec eux ces épreuves du quotidien qui font les adultes que nous sommes. Certes, le film a quelques longueurs, mais l’ensemble est une véritable bouffée d’air frais qui nous donne envie de repartir à la poursuite de nos rêves d’adolescents, même si le film n’oublie jamais de montrer la cruauté de la vie. Un joli moment à voir dans toutes les bonnes salles de cinéma dès le 8 juillet !

 microbe et gasoil

Les +
+ Une simplicité appréciable
+ Deux jeunes acteurs excellents
+ De beaux moments, et d’autres joliment drôles
+ De la poésie et un ensemble décalé qui rend le film unique
Les –
– Une histoire un peu décousue et légère
– Quelques moments de creux qui alourdissent le rythme du film
– Une bande son décevante

About The Author

Grande enfant qui donne son avis sur les films et les séries sur Critique-film même quand on ne lui demande pas. Aime les acteurs (surtout Tom Hardy, Michael Fassbender, Ryan Gosling, Robert Downey Jr…je continue?), et les expose sur ses avatars Twitter. Véritable pipelette à tendance bisounours, je suis pourtant Bretonne, donc mangeuse de crêpe têtue.

Leave A Response

*