Ciné-Nerd

Critique – Le Livre de la Jungle

Le livre de la jungle baloo

le livre de la jungle afficheÉtats-Unis : 2016
Titre original : The Jungle Book
Réalisateurs : Jon Favreau
Scénario : Justin Marks d’après l’oeuvre de Rudyard Kipling
Avec Neel Sethi, et les voix (VO) : Ben Kingsley, Bill Murray, Idris Elba, Scarlett Johansson, Christopher Walken
Distribution : The Walt Disney Company France
Durée : 1h46
Genres : aventure, fantastique
Date de sortie : 13 avril 2016

Note : 4/5

Nouvelle adaptation de l’un des classiques animés du studio Disney : après Cendrillon l’année dernière (et en attendant Peter et Elliott le Dragon cet été) c’est au tour du Livre de la Jungle d’avoir droit à son lifting 2016 dans une enveloppe technologique très sophistiquée.

Synopsis : Les aventures de Mowgli, un petit homme élevé dans la jungle par une famille de loups. Mais Mowgli n’est plus le bienvenu dans la jungle depuis que le redoutable tigre Shere Khan, qui porte les cicatrices des hommes, promet d’éliminer celui qu’il considère comme une menace. Poussé à abandonner le seul foyer qu’il ait jamais connu, Mowgli se lance dans un voyage captivant, à la découverte de soi, guidé par son mentor la panthère Bagheera et l’ours Baloo. Sur le chemin, Mowgli rencontre des créatures comme Kaa, un pyton à la voix séduisante et au regard hypnotique et le Roi Louie, qui tente de contraindre Mowgli à lui révéler le secret de la fleur rouge et insaisissable : le feu.

Le livre de la jungle baguera

Invitation au voyage

On a presque envie de dire « enfin » en poussant un gros soupir de soulagement. Enfin une adaptation live d’un classique du dessin animé qui apporte une plus-value, aussi bien dans son histoire que sa mise en scène ! Même s’il est vrai que Maléfique par exemple était déjà original par son parti pris initial, il revenait bien vite dans des cases normées. Ici Jon Favreau est conscient de l’héritage du dessin animé Disney (déjà en réutilisant en partie les chansons) mais il livre son histoire toute personnelle, qui se rapproche plus en substance de l’oeuvre originale de Rudyard Kipling. Par exemple Kaa et le Roi Louie sont ici assez effrayants alors que le traitement dessin animé leur conférait beaucoup d’humour. De même le personnage de Shere Khan – qui est déjà une menace dans le premier film – devient ici un violent compulsif et sournois. Oui il y a de la violence (suggérée), des thématiques très matures (la protection de la nature, la différence, les préjugés…) le tout emballé dans un écrin plutôt sombre pour un Disney, certaines scènes seront sûrement un peu trop effrayantes pour les plus petits, mais c’est ça qui est intéressant, plus intéressant que dans faire une énième adaptation lisse. Le Livre de la Jungle est un genre très noble de grand film d’aventure (animalier). Petit point sur les effets visuels aussi car ils font partie intégrante de l’expérience proposée par le film – que nous avons découvert en 3D et en Dolby Atmos. Si la 3D est prodigieuse et développe l’immersion, le montage sonore en Atmos reste plus anecdotique, mais passons. Jon Favreau a fait le choix scénique de réaliser son film entièrement à l’ordinateur à l’exception du jeune Neel Sethi dont c’est le premier rôle, en Mowgli. Contrairement au Tintin de Spielberg ou Avatar il n’y a pas de performance capture, c’est à dire qu’il n’y avait pas de capteurs sur le visage des acteurs pour que leur interprétation soit ensuite calquée sur leur personnage animalier, ils ont simplement fait les voix. Donc hormis Mowgli, tout est faux des décors aux personnages, et pourtant si prodigieusement réelle. Ce procédé permet au réalisateur de s’affranchir de contraintes physiques et fait virevolter sa caméra de partout entre les arbres avec beaucoup d’élégance, surtout au niveau des scènes de course en forêt. Et niveau histoire on sera forcément surpris : si le pitch de départ reste le même, il n’y pas vraiment de point commun entre le dessin animé et le film, les scènes et le déroulé ne sont pas identiques. Enfin pour ceux qui en auraient peur, le Livre de la Jungle n’est PAS une comédie musicale. S’il est vrai que le compositeur a repris certains thèmes musicaux et qu’il y a un peu de chant, il fait partie intégrante de la diégèse du film, un peu comme si dans la vie de tous les jours on fredonnerait une chanson.

Le Livre de la Jungle est le film d’aventure familial parfait (à condition que vos enfants ne soient pas trop petits). Je précise que je n’aime pas beaucoup le dessin animé qui ne m’a jamais vraiment fait palpiter, mais j’adore ce que Jon Favreau en a fait. Et je retournerai le voir, rien que pour le plaisir de voir Bill Murray prêter sa voix à Baloo.

le livre de la jungle loup

Les +
+ Utilisation parfaite de la technologie
+ Version mature
+ Prend suffisamment ses distances avec le dessin animé pour se rapprocher du livre
+ Musique et direction artistique parfaites
Les –
– Quelques incohérences dans la spatialisation
– Est-ce pertinent de réadapter sans cesse les mêmes histoires ?

About The Author

Blogueur troll spécialisé en cinéphilie, geek notoire, mégalo impulsif, ayant fait ses armes sur Critique-Film.fr. Papa de Cine-Nerd.fr et fan de... Disney !

2 Comments

Leave A Response

*