Ciné-Nerd

Avec Team Break prenez vous pour Tom Cruise

Team Break logo

Vous le savez maintenant chez Cine-Nerd.fr nous sommes fans d’Escape Games. Sur la proposition de la Team Break nous avons testé « Mission Impossible » et autant vous dire qu’on a sauvé le monde !

On a sauvé le monde et d’ailleurs cette tentative était digne du meilleur film d’action puisque nous sommes sortis de la salle deux minutes avant la fin du temps imparti !

Tout avait bien commencé ce soir du 25 août : on avait (à peu près) correctement énoncé à l’interphone le code pour accéder à Team Break « Suis-je bien chez ce cher Serge ? ». Ni une ni deux nous voilà au fond d’une cour près à recevoir nos instructions. Le chef d’équipe (moi en l’occurrence) revêt son plus bel habit militaire et doit faire répéter son équipe sur les objectifs de la mission :

– Trouver une bombe

– La désamorcer

– Sortir de la salle

mission impossible

À peine le temps de souffler et nous voici dans la salle muni d’un talkie walkie. D’ailleurs c’est le point le plus irritant de la partie : devoir demander des indices avec cet instrument. En-soi l’idée de réclamer les indices rajoute du challenge – la plupart des Escape Games ont un système de temps pour réaliser les différents segments de la mission, temps au bout duquel un indice se débloque automatiquement. Mais l’utilisation du talkie suppose une bonne coordination (ne pas parler en même temps que l’interlocuteur, nécessité de lâcher la gâchette) et constitue une perte de temps : en pleine action on n’a pas vraiment envie d’expliquer où on en est.

Cela dit l’ambiance de la salle est réussie et notons surtout l’aspect original des énigmes. Sans trop spoiler la partie vous devrez notamment utiliser un miroir, un laser, du liquide… Et bien sûr les habituels codes à trouver avec table de correspondance, ou cadenas à ouvrir. La partie commence dans un couloir peu vaste : une deuxième pièce est immédiatement visible puisque le but premier est d’ouvrir les barreaux. La difficulté est croissante : si au départ les éléments à associer sont classiques à la fin il y en a beaucoup et il faudra faire preuve d’une sacré persévérance pour tout associer. Ah oui et autre donnée, la pièce est dans la pénombre, on doit progresser avec des lampes. Une partie subsidiaire de « Mission Impossible » consistait justement à rallumer la lumière dans la pièce, mais comme nous n’avions pas compris comment s’imbriquait cette partie avec le reste nous n’avons pas vu l’utilité avant que le maître du jeu nous l’explique à la fin. Ouai on est des warriors, sans lumière en plus !

Team Break

Précisons que « Mission Impossible » est la salle la plus dure avec seulement 40 % de réussite. La difficulté c’est aussi un nombre très impressionnant d’éléments dont beaucoup sont là pour le décor donc ne servent pas à la résolution de l’énigme : cela peut être frustrant mais rajoute au challenge et au final ça ne nuit pas à l’immersion. On est évidemment très heureux d’avoir réussi à s’échapper ! Saluons l’originalité de Team Break et sa scénographie soignée, grâce à de nouveaux éléments de gameplay on a pu ressentir un plaisir intact à notre tout premier Escape Game. Et c’est déjà énorme !

Team Break a deux agences à Lyon et à Paris – Informations et réservations.

About The Author

Blogueur troll spécialisé en cinéphilie, geek notoire, mégalo impulsif, ayant fait ses armes sur Critique-Film.fr. Papa de Cine-Nerd.fr et fan de... Disney !

1 Comment

Leave A Response

*